fbpx

Mon Québec: un paradis naturel!

194 pays dans le monde et je choisis ma belle province, mon Québec!

 

Je veux vous transmettre ici le pourquoi de cette admiration et quelques coups de coeur pour la région de Charlevoix.  Dans mes articles futurs, je voudrai vous partager  mes différents articles sur mon Québec qui traiteront de sujet tels que: mes coups de cœur randos et petits trésors culturels, mes découvertes culinaires et petits cafés régions, mes pratiques responsables en nature, ainsi que mes secrets d’équipements et bien d’autres trucs.

 

La pandémie, ça nous a coulé les deux pieds dans le béton…ici chez nous au Québec! On est prit ici et on ne peut plus sortir…

 

 

Chanceux dans notre malchance, notre prison est un vrai paradis naturel!

 

Pour moi, découvrir le Québec n’est pas juste une activité pandémique. C’est mon premier choix et je souhaite qu’à travers cette crise, nous développions un attachement et un respect profond et collectif pour nos terres.

 

Je jure fidélité à notre belle province et promets de faire tout ce que je peux pour que le plus grand nombre de personnes possible s’en émerveille!

 

Plus on aime l’immensité de notre richesse environnementale, plus on aura envie de la protéger. Ici, c’est bon, c’est grand, c’est magnifique! Nous sommes riches en termes de culture, d’eau douce, de superficie et de paysages.

 

 

 

L’envie de voyager, ça nous prend aux tripes.

 

On a tous un coup de cœur pour un type d’aventure. Que ce soit les tout inclus, les voyages improvisés, les périples en camping sauvage ou les voyages humanitaires, une chose demeure : Le but est de s’extirper de notre quotidien.

 

On ne mange pas les mêmes repas et on ne dort pas dans le même lit. Le coucher n’est pas aux mêmes heures et on fait des affaires plus “wild” qu’à l’habitude.

Souvent, quand on a le budget, on va loin et on veut se dépayser en passant par l’Amérique latine, les terrasses européennes, les majestueux jardins asiatiques et j’en passe.

 

 

Pourquoi je choisis le Québec et tous ses charmes.

 

Bon… peut-être pas au début! Je suis étudiante alors c’était le choix le plus accessible. Je rêvais du jour où j’aurais les moyens de retourner dans le sud de la France pour voir la précieuse méditerranée.

 

Faire mes bagages pour aller découvrir une nouvelle région, c’était juste en attendant d’avoir les moyens de faire le tour du monde!

 

Déconstruire mes idées n’a pas été très difficile. Sans même forcer la note, je suis tombée amoureuse de l’immensité de notre province. En prenant conscience de mon environnement,  je me suis engagée à le comprendre et à le connaître jusque dans ses retranchements les moins convoités.

Assis observant la nature

Le Québec c’est immense!

 

C’est un vaste territoire d’une superficie* de 1 667 712 km2, dont 22 % est recouvert d’eau 1. La grandeur de notre bout de Terre regorge de lacs d’eau douce, de ruisseaux et de rivières, il est caractérisé par les milieux prospères du fleuve, d’un estuaire, d’un golf, de sources d’eaux souterraines et de milieux humides.

 

Toutes ces veines sont autant vitales pour l’écosystème qu’elles le sont pour l’humanité. Le plus surprenant, c’est qu’elles sont aussi majestueuses que nécessaires. Nous sommes assis sur un véritable trésor que nous devons protéger.

C’est là que j’ai commencé à m’assoir en pleine forêt,

 

pour écouter le vent qui souffle dans les arbres immenses. Je suis toujours hypnotisée par le silence des lacs perdus, rescapés écologiques des temps modernes. Ce silence rempli de fourmillement m’a parfois laissée témoin de feuillus qui tombent dans leurs dernières secondes de verticalité, en fracassant l’atmosphère. Ce sont de précieux joyaux musicaux.

 

Pour être témoin de cette grande beauté, il faut s’ouvrir à elle. Lorsqu’on traite ce territoire comme un cadeau inestimable, on s’enivre d’une passion pour un univers de petites et de grandes découvertes qui changent notre vision du monde. Je vous parle des trésors palpables que nous offre la nature; notre première maison.

Réflexion au bord de l'eau

Ici, on peut se construire un infini de souvenirs; observer les castors avec leurs drôles de manies, parfois des ours timides, le chant des huards (la veilleuse la plus efficace), les musaraignes naïves qui vous coupent le chemin, jusqu’aux porcs-épics et leur déhanchement maladroit.

 

Nous avons la chance inestimable d’avoir accès à une faune et une flore si riches et surprenantes, mais tout aussi sécuritaires. Je me suis fait le cadeau de me laisser surprendre par des orignaux, toutes sortes de couleuvres, des salamandres, des caribous, des renards, des castors, une variété incalculable d’insectes, de plantes, d’arbres, etc. Il n’y aura jamais de mots à la hauteur de mon émerveillement.

Épicurienne sur les bords, le Québec me rempli  et que dire de Charlevoix!

 

J’ai la pulsion presque qu’incontrôlable de visiter les petits cafés locaux, les restos cachés.  Les terrasses sur le bord de l’eau, les crêperies, les petits cinémas.  Les galeries d’Art et toutes autres destinations culturelles ou gourmandes. J’ai trop hâte de vous les partager!

 

Je ne ferai qu’effleurer ici, mais je vous ferai part, dans mes autres articles, de mes coups de cœur pour Charlevoix: ma région préférée.

 

Je vous parlerai de mes détours en campagne qui m’ont fait arrêter mainte fois à la fromagerie de La Famille Dufour et du fabuleux Migneron de Charlevoix; une grange rouge aux allures mondaines du haut de sa colline.  Aux petites galeries d’Art campagnardes plus que sympathiques. Bien entendu, je n’hésiterai pas à vous partager mes fidèles habitudes sur la rue St-Jean-Baptiste dans la magnifique Baie St-Paul.

 

Mon paradis culinaire à moi; le Café Arômes et saveurs, des cafés aux goûts de revenez-y!  Ma petite boutique chaleureuse qu’est Charlevoix Pure Laine et ses milles merveilles faites à la main.  Les incontournables artistiques tels que l’impressionnante galerie L’Harmattan  ayant pignon sur rue à Baie St-Paul.

 

 

 

Un des endroits préférés de mon enfance dans Charlevoix!

 

Est sans aucun doute la petite maison dans laquelle le peintre Laurent Lafleur s’exerçait. Une petite maison vieillotte aux craquements sûrement enivrants.  C’est en la regardant que l’on peut s’imaginer les souvenirs qui doivent y planer dans un fond de silence absolu.   Aujourd’hui je rêve d’y retourner!

 

Je fais également éloge aux montagnes que j’ai eu la chance de rencontrer. Les sommets de Charlevoix sont capables d’impressionner de par les paysages romanesques qui les entourent et par les défis physiques qu’ils peuvent vous infliger.

 

Le Parc des Grands Jardins porte bien son nom.  C’est grand! Immense! Sublime! Que dire du parc des Hautes-Gorges de la rivière Malbaie.  Magnifique! Plein de défi pour le corps et l’esprit! Ils sont de loin ceux qui m’en ont appris le plus sur moi-même.

 

En somme, que ce soit sur l’eau, ou sur la terre ferme, peu importe ce que l’on voit et où l’on se trouve sur la planète, s’émerveiller est probablement l’état d’esprit qui permet de vivre les plus beaux moments d’une aventure.

 

Une fois que l’on est capable de ça, pourquoi ne pas le faire au Québec?  Stimuler notre économie, la connaissance générale de notre territoire? Investir dans notre propre portefeuille et s’imprégner de notre immense et magnifique territoire qu’est le Québec?

 

Suivez-moi dans mes aventures et mes découvertes. J’espère sincèrement que nous finirons par partager cet amour pour notre grand territoire unique au monde.  Vous pouvez également visiter nos autres pages Parcourir Charlevoix.  Vous y trouverez  pleins d’idées d’activités gastronomiques, culturelles et sportives à apprécier dans la région!

Soyez fiers de voyager dans votre province!

 

-Par Lilianne Beaudreault-

*Excluant la partie terre-neuvienne du Labrador selon le tracé de 1927 (non définitif).

Source
1 http://www.environnement.gouv.qc.ca/rapportsurleau/portrait-Qc-aquatique-eau-nord-sud-est-ouest.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *